dimanche 1 février 2009

L'astronomie

Puisque c'est l'année de l'astronomie, voici un court texte qui décrit le ciel en mouvement tel qu'on le voit, à l'oeil nu, depuis la terre.

L'astronomie

Observons le ciel. D'abord nous voyons le fond étoilé. Les étoiles forment des dessins immuables qui tournent autour de la terre en une journée, comme une toupie sphérique dont le sommet serait l'étoile polaire au nord. Nous donnons des noms à ces dessins qu'on appelle les constellations. Le soleil et la lune semblent accrochés à cette toupie et tournent avec elle. Le soleil occulte toute les étoiles tandis qu'il est apparent. Mais la toupie, inclinée par rapport au sol, tourne de telle sorte qu'il se retrouve sous l'horizon la moitié du temps, nous permettant ainsi de profiter du ciel étoilé, et créant ainsi nos jours et nos nuits.

Nous verrions donc le même ciel en toute saison si le soleil ne se déplaçait pas lentement sur la voute, se décalant par rapport aux autres étoiles au fil des jours. Lui et la lune se décalent suivant un cercle bien défini sur ce fond étoilé, un cercle qui n'est pas parfaitement perpendiculaire à l'axe de rotation de la toupie, et ils en font le tour, le soleil en une année et la lune en un mois environ. Ainsi en une année nous aurons vu toute la voute céleste défiler dans nos nuits. Ce cercle s'appelle le zodiaque. On le divise en douze zones que l'on nomme d'après les constellations qui s'y trouvent. Chaque zone est occupée par le soleil pendant environ un mois de l'année, durée pendant laquelle la lune en aura fait le tour.

La position du soleil sur le zodiaque semble régir les saisons. La raison en est son inclinaison par rapport à l'axe de la toupie. En effet le cercle forme un tracé qui s'approche de l'étoile polaire d'un côté de la voute, au niveau du cancer et du gémeaux, et s'en éloigne de l'autre, dans le capricorne et le sagittaire. En hiver le soleil est donc plus bas dans le ciel car il est dans la partie du cercle qui descend. Il monte moins haut la journée et passe plus de temps sous l'horizon. Les nuits sont plus longues. En été il est plus haut, plus proche du sommet de la toupie, et c'est le jour qui dure plus longtemps, augmentant sensiblement la température. Les êtres vivants sont tous réglés sur ce rythme des saisons.

Ceux qui ont voyagé savent que quand on se dirige vers le nord le sommet de la toupie céleste semble se relever petit à petit vers le haut du ciel. Passé une limite, le cercle polaire, la toupie est tellement relevée que le soleil ne traverse plus forcément l'horizon chaque jour : il tourne simplement autour de nous, au dessus de l'horizon l'été et en dessous l'hiver. A l'inverse quand on voyage vers le sud le sommet de la toupie s'approche de l'horizon et le tracé du soleil ne se déplace plus vraiment de haut en bas au fil des saisons, mais plutôt du nord au sud. La durée des jours est fixe. Si l'on allait encore plus au sud la toupie se retournerait littéralement.

Ainsi le soleil et la lune se décalent lentement l'un par rapport à l'autre tandis qu'ils parcourent la voute à des vitesses différentes. Quand la lune se lève avec le soleil et se couche avec lui, elle est totalement noire. Petit à petit elle prend du retard dans sa course tout en se décalant dans les zones du zodiaque. Son trajet est modifié. Un mince croissant apparait, tourné vers le soleil, qui grandit au fil des jours. Après une semaine, le croissant est un demi disque et la lune est haute quand le soleil est à l'horizon. Après deux semaines, elle se lève quand il se couche, et vice versa. Alors la lune est pleine. Après quatre semaines, enfin, le soleil a pris un tour complet à la lune, qui a parcouru tout le zodiaque tandis que lui ne s'est déplacé que d'un signe.

Chaque jour, peu après le passage de la lune à son point le plus haut dans le ciel, la mer est haute, et de même douze heures plus tard, quand on l'imagine en son plus bas point. Au cours du mois ce phénomène s'est amplifié à certains moments : les marées ont suivi les positions de la lune et du soleil. Elles étaient fortes quand ils étaient en conjonction ou en opposition, et faibles quand ils formaient un angle droit. Au cours de l'année elles varient encore, plutôt faibles quand le soleil est tout en haut ou tout en bas du zodiaque, et plus fortes quand il est à mi-hauteur. Enfin elles sont plus forte pendant les saisons des éclipses, quand la lune est parfaitement alignée avec le soleil au lieu de passer légèrement au dessus ou en dessous comme d'habitude.

Sur ce fond stellaire immuable certaines étoiles sont plus brillantes que les autres et elles aussi se déplacent lentement au fil des jours le long du zodiaque. Ce sont les planètes. Ces étoiles particulières sont au nombre de cinq et on leur associe des divinités : Vénus, la plus brillante, également appelée l'étoile du berger, puis Jupiter, un peu moins brillante, Mars, dont la luminosité varie au cours du temps, Saturne et Mercure, les plus sombres. Chacune d'elle peut se déplacer dans les deux sens sur le zodiaque, suivant un rythme qui lui est propre et qui varie au cours du temps. Jupiter et Saturne sont les planètes lentes. Vénus, Mercure et Mars sont les planètes rapides

Mercure et Vénus font de petits aller-retour autour du soleil. On les observe donc avant son lever ou après son coucher. Mercure est plus rapide que Vénus qui elle s'éloigne plus du soleil. Jupiter et Saturne font de petits aller-retour autour de leur position sur une année tout en avançant lentement d'années en années. Mars enfin fait comme de grands allers et de petits retours tout autour du zodiaque. Ces rythmes tous différents font que la configuration du ciel n'est jamais semblable d'un moment à un autre. En chaque instant elle est unique. A ceci s'ajoute encore d'autres objets, comme certaines comètes qui reviennent à intervalle régulier... Et le télescope permet d'en découvrir beaucoup d'autres encore.

Ca c'est ce qu'on observe depuis la terre. En réalité la toupie n'existe pas, ou plutôt c'est la terre qui est une toupie. La terre est une sphère, c'est pourquoi la voute semble se renverser quand se déplace du nord au sud. Le cercle du zodiaque, c'est le fond céleste que l'on observe dans le plan du système solaire. Le soleil, la lune et les planètes sont sur ce plan et s'y déplacent par rapport à nous, la lune autour de nous en un mois, nous autour du soleil en un an, et les autres planètes également suivant leur rythme. Les planètes proches du soleil, plus rapides, paraissent faire des aller-retour tandis qu'elles tournent autour de lui. Les plus lointaines semblent faire de petits aller-retours parce que nous, nous nous déplaçons.


L'axe de rotation de la terre est inclinée par rapport au plan du système solaire. De ce fait elle offre plus ou moins ses faces à l'éclairage solaire suivant les saisons, l'hémisphère nord et l'hémisphère sud étant tour à tour plus exposés et moins inclinés par rapport aux rayons dans l'année. La rotation fait qu'un point de la surface passe d'une zone éclairée à une zone d'ombre avant de revenir à son point de départ en une journée. La face de la lune éclairée par le soleil, visible tantôt de face quand elle lui est opposée et tantôt de dos quand elle est de son côté, nous apparait sous la forme de croissants. Son attraction, conjuguée à celle du soleil, provoque le rythme des marées, d'autant plus fortes qu'ils agissent de concert et sont alignés.

Aucun commentaire: